You are using an outdated browser. Upgrade your browser today to better experience this site.

Comment optimiser l’autoconsommation

une solution globale

Cebeo propose une solution complète pour l’autoconsommation

Il est nécessaire d’opérer une transition énergétique afin d’atteindre les objectifs climatiques : passer des combustibles fossiles aux énergies renouvelables. « Cebeo peut apporter une solution globale pour générer, mesurer, stocker et contrôler cette énergie ».

LIRE LA SUITE


Les spécialistes HVAC

Double entretien - les spécialistes Sven Boydens et Jeroen De Praetere

Au cours d’un double entretien, deux spécialistes de Cebeo témoignent de leur expérience du marché en pleine évolution. Qu’en ressort-il ? Qu’il existe de nombreux malentendus concernant les solutions de charge et le stockage sur batterie. Rien d’illogique, compte tenu du caractère récent de ces technologies. Sven et Jeroen passent en revue ces techniques et se font un plaisir de vous donner quelques-uns de leurs meilleurs conseils.

LIRE LA SUITE

Un pas de plus vers l'énergie verte

Les calculateurs Cebeo : un pas de plus vers l’énergie verte

Sur notre site Web, nous proposons des outils divers pour aider l’installateur à réaliser son projet. Certains de ces outils peuvent également se révéler utiles pour le client final. Dans le contexte de l’autoconsommation, le calculateur photovoltaïque et le calculateur de pompe à chaleur sont sans aucun doute des outils utiles.

LIRE LA SUITE


 

téléchargez l'intégralité du dossier

CONSULTEZ L’INTÉGRALITÉ DU DOSSIER

 


 

Cebeo propose une solution complète pour l’autoconsommation 

 

Hilde Vandenberghe, Product Manager Teamleader Renewables bij Cebeo

D’ici 2030, la Belgique devra réduire ses émissions de CO2 de 35 %. Les gaz à effet de serre sont responsables du réchauffement de la planète. La majorité d’entre eux sont rejetés dans l’atmosphère suite à l’exploitation des combustibles fossiles : gaz naturel, charbon et pétrole. Il est nécessaire d’opérer une transition énergétique afin d’atteindre les objectifs climatiques de l’avenir (nous n’atteindrons pas ceux de 2020) : passer des combustibles fossiles aux énergies renouvelables. « Cebeo peut apporter une solution complète pour générer, mesurer, stocker et contrôler cette énergie », déclare Hilde Vandenberghe, Product Manager Teamleader Renewables chez Cebeo.

 

Si l’on se concentre sur les bâtiments et les transports, on constate qu’en Belgique, 19 % des émissions de CO2 sont liées au chauffage des bâtiments résidentiels et tertiaires. 22 % d’entre elles sont imputables aux transports.

 

Bâtiments

« Tout chantier de construction ou rénovation en Belgique doit respecter la réglementation en matière de Performance Énergétique des Bâtiments (PEB). Cette dernière porte sur l’enveloppe du bâtiment, les installations et la ventilation. Cebeo est actif dans deux de ces trois domaines : les installations et la ventilation. »

« Les spécialistes des "énergies renouvelables" de Cebeo aident l’installateur à mettre en application ces techniques. Pour les systèmes photovoltaïques, de contrôle, de mesure et de ventilation, le spécialiste peut se rendre sur place. En concertation avec l’installateur, nous recherchons une solution globale que l’installateur peut proposer à son client final. Et ce, en tenant toujours compte de la législation et des éventuelles subventions. »

« Outre des conseils personnalisés, Cebeo propose également une formation complète dans le cadre de "l’offre Campus". Ce programme Campus est élaboré en collaboration avec nos spécialistes. Ils assurent également eux-mêmes certaines formations en concertation avec les fournisseurs partenaires. »

 

Installations

Il existe plusieurs façons d’atteindre la norme PEB en procédant à un choix réfléchi des installations électriques ou thermiques :


• Produire un minimum de 15 kWh d’énergie renouvelable par m² de surface au sol. En optant pour une installation photovoltaïque associée à un chauffe-eau solaire et à une pompe à chaleur/un chauffe-eau thermodynamique
• Couvrir la totalité de la demande énergétique pour le chauffage des locaux à l’aide d’une pompe à chaleur
• Installer un chauffe-eau solaire avec une surface de panneau équivalant à au moins 2,5 % de la surface brute au sol
• Participer à un autre investissement énergétique pour au moins 20 € ou 15 kWh par m² de surface utile

 

Dans une maison, il est donc possible de produire de l’énergie durable, électrique (PV) ou thermique à l’aide d’une pompe à chaleur, d’un chauffe-eau thermodynamique ou solaire.

 

 

Le photovoltaïque, un marché plein d’opportunités

Contrairement au marché néerlandais, par exemple, le marché belge du photovoltaïque a connu une histoire mouvementée. Cependant, suite au krach de 2013, le marché connaît actuellement une phase de reprise.

  • Le coût de l’investissement : le prix d’un panneau aujourd’hui s’élève à 1/3 du prix en 2010
  • Le rendement : en 2020, le rendement d’un panneau équivaut à 1,5 fois celui d’un panneau en 2010
  • Même sans primes et sans compteur inversé, le photovoltaïque reste un investissement très intéressant.

 

Répartition des mesures d’aide

Répartition des mesures d’aide Flandre

Répartition des mesures d’aide Bruxelles

Répartition des mesures d’aide Wallonie

Aujourd’hui, environ 80 % des installations photovoltaïques sont des applications résidentielles. « Toutefois, le nombre potentiel de toitures à équiper reste considérable. Combien ? En Flandre, seulement 4,4 % de la capacité photovoltaïque totale est exploitée. Inutile de dire quelles sont les possibilités qui s’offrent ici à l’installateur électrique », déclare Hilde Vandenberghe.

 

1 utilisateur sur 50 dispose d’une pompe à chaleur/d’un chauffe-eau thermodynamique

Outre le soleil, l’air, la terre et l’eau sont également de puissantes sources d’énergie. « Les pompes à chaleur qui extraient leur énergie du sol (= géothermie) présentent l’avantage d’une température d’alimentation constante. En revanche, l’air en tant que source d’énergie est plus variable. Quel que soit le système choisi, tout comme pour le photovoltaïque, nous pensons que la pompe à chaleur deviendra un élément important, voire indispensable, pour répondre aux normes PEB plus strictes dans les années à venir. En outre, les nouvelles parcelles de terrain ne seront plus raccordées au gaz à partir de 2021. Une sensibilisation est nécessaire, surtout quand on sait qu’en 2019, à peine 2 % des Flamands disposeront d’une pompe à chaleur ou d’un chauffe-eau thermodynamique. »

 

Mesurer, c’est savoir !

Bien entendu, il y a aussi le compteur numérique. Dans la première phase pour les « prosommateurs », ou les détenteurs d’une installation photovoltaïque, pour les nouvelles constructions et les nouvelles installations. Le compteur numérique est une évolution logique dans une société numérisée. Quels sont ses avantages ?


De voordelen?

  • Mesurer les flux d’énergie et leur qualité
  • Possibilité de lecture à distance
  • Mesure locale possible via les ports (P1 et S1)
    qui permet d’assurer un contrôle
  • Affinement de l’offre de services

« Bien sûr, l’introduction du compteur numérique a des conséquences sur les installations électriques. Et comme on le pense parfois à tort, l’impact ne se limite pas aux utilisateurs d’installation photovoltaïque, dont l’objectif est d’augmenter leur autoconsommation. L’élément à retenir est que nous devrons tous adapter notre comportement en matière de consommation d’énergie. Comment ? En remplaçant les appareils énergivores, en prenant des mesures relatives à la consommation en veille ou en choisissant un appareil intelligent lors du remplacement des appareils (lave-linge, lave-vaisselle, etc.) »

« Grâce à des systèmes intelligents, du type Home Manager, reliés au compteur numérique, vous pourrez consommer de l’énergie lorsqu’elle est abondante et bon marché, avec ou sans batterie. D’ailleurs, cette batterie ne s’avérera pas uniquement intéressante en combinaison avec du photovoltaïque. »

 

Véhicules électriques

Enfin, il faut mentionner les véhicules, la deuxième principale source de pollution de l’air avec les bâtiments (nous nous focalisons sur les logements dans ce dossier). « Le dernier Salon de l’auto semble avoir marqué le début de la démocratisation de la voiture électrique, en tout cas pour ce qui est de l’ampleur de l’offre. De fait, pratiquement toutes les marques de voiture disposent aujourd’hui d’un modèle électrique ou hybride. Avec Powerdale, EVBox, Mennekes et Schneider, Cebeo peut compter sur des partenaires de qualité dans le domaine des infrastructures de charge ».

« À cet égard, les spécialistes de Cebeo peuvent aussi fournir des conseils approfondis et rechercher la meilleure solution par projet. L’installateur doit être convaincu qu’il est le partenaire idéal pour cette installation. Il connaît l’ensemble de l’installation électrique de la maison et peut fournir une solution sûre. »

 

Le véhicule-réseau

L’utilisation d’un véhicule électrique intelligent pour maintenir l’équilibre du réseau électrique constitue un autre pas en avant par rapport à la conduite électrique. « Un véhicule électrique en stationnement pourrait alors réinjecter son surplus d’électricité sur le réseau, d’où le concept de "véhicule-réseau". Cette méthode de charge intelligente nécessitera des compteurs intelligents, des stations de charge intelligentes et un réseau intelligent », conclut Hilde Vandenberghe.  

 

Une solution globale

« En tant que grossiste en produits électriques, Cebeo a l’avantage de pouvoir proposer une solution complète. L’installateur peut faire appel à un seul interlocuteur pour l’ensemble des techniques. Nous suivons également de près les derniers développements et adaptons en permanence notre portefeuille de produits et de services », conclut Hilde Vandenberghe.

 

 


 

Le point sur le photovoltaïque et les solutions de charge 

 

Sven Boydens et Jeroen De Praetere, spécialistes HVAC chez Cebeo

Sven Boydens et Jeroen De Praetere sont tous deux des spécialistes du CVC chez Cebeo, ainsi que des experts en énergie renouvelable. Ils témoignent de la façon dont ils vivent l’évolution du marché au cours d’un double entretien. Qu’en ressort-il ? Qu’il existe encore de nombreux malentendus concernant les solutions de charge et le stockage sur batterie. Rien d’illogique, compte tenu du caractère récent de ces technologies. Sven et Jeroen passent en revue ces techniques et se font un plaisir de vous donner quelques-uns de leurs meilleurs conseils.

 

Le photovoltaïque

Qu’en est-il du photovoltaïque à l’heure actuelle ?

« La grande majorité des installateurs disposent aujourd’hui d’une connaissance de base du photovoltaïque. Certains d’entre eux sont spécialisés et maîtrisent leur sujet à la perfection. D’autres ont véritablement besoin d’un accompagnement. Certains installateurs sous-traitent d’ailleurs leurs projets photovoltaïques à des clients spécialisés de Cebeo ». – SvenBoydens

« L’installation de panneaux photovoltaïques sur une toiture plate pose généralement peu de problèmes. Pour un toit en pente, c’est une autre paire de manches, sauf si l’on fait appel à un couvreur. Cependant, notre gamme de produits offre des solutions fiables permettant une fixation aisée des panneaux. » ” – Jeroen De Praetere  

« Grâce à notre gamme de produits de haute qualité et au soutien important que nous pouvons offrir dans le domaine du photovoltaïque, les installateurs savent qu’ils peuvent s’appuyer sur nous. » –SvenBoydens

 

Le photovoltaïque offre-t-il des opportunités ?

« La limite pour le placement d’un relais de découplage réseau passe de 10 kVA à 30 kVA, ce qui est un élément important à considérer. Cependant, une étude du réseau doit toujours être effectuée. Les installations photovoltaïques qui étaient auparavant limitées à 10 kVA pour des raisons de rendement financier peuvent maintenant être étendues à 30 kVA. En pratique, les installations comprises entre 10 et 30 kVa sont plus fréquentes chez les petites entreprises. » –Jeroen De Praetere

« Mais de telles installations ne sont pas encore à la portée des particuliers. En effet, à partir de 10 kVA, le prosommateur a besoin d’un numéro de TVA. Toutefois, cette évolution ouvre de nouveaux marchés et la technologie est à nouveau intéressante financièrement ». –SvenBoydens

 

Quel avenir pour le photovoltaïque ?

Quel avenir pour le photovoltaïque ?

« Jusqu’en 2013, on posait le maximum de panneaux possibles sur la surface disponible. C’était un investissement intéressant grâce aux certificats verts. Depuis la disparition de ces aides, nous déterminons le nombre de panneaux à poser en fonction de la consommation annuelle de la maison. La question est de savoir comment la situation va évoluer avec l’arrivée du compteur intelligent ?  –SvenBoydens

« Je présume qu’il faudra analyser la baisse effective de la consommation en journée. Si vous avez une consommation de base de 1 500 W par jour en moyenne, une installation de cet ordre de grandeur suffira. Il s’agit donc d’une approche différente de celle fondée sur la consommation annuelle. Cependant, la législation jouera un rôle crucial dans ce domaine. » –Jeroen De Praetere

 

Infrastructure de charge

Photovoltaïque + station de charge = la solution idéale ?

« Lorsque l’on aborde le sujet des stations de charge, le débat se porte de plus en plus sur le fait de les associer ou non au photovoltaïque. J’ai deux réserves à ce sujet : d’une part, votre véhicule électrique n’est généralement pas stationné à votre domicile lorsque l’installation photovoltaïque est en service. D’autre part, la production d’énergie solaire ne suffit pas à elle seule à charger votre véhicule (entièrement électrique) ». –Jeroen De Praetere

« La solution ? La charge dynamique. La charge du véhicule est réglée en fonction de la consommation dans l’habitation. L’utilisation de systèmes intelligents pour les stations de charge chez les particuliers connaît un essor, que ce soit en utilisant l’énergie photovoltaïque ou en tirant parti des heures creuses. Nos partenaires proposent déjà quelques solutions à cet égard. Il s’agit là de la principale évolution par rapport à 2018. » – Sven Boydens

 

Toutes les stations de charge se valent-elles ?

« Les particuliers achètent (trop souvent) une voiture électrique sans réfléchir à leur infrastructure de charge. Les concessionnaires automobiles, eux aussi, disposent généralement de connaissances insuffisantes des infrastructures de charge. Imaginons le cas suivant : un particulier achète une voiture électrique, qu’il recharge à son domicile et à son travail. Il faut donc que les deux stations de charge soient adaptées au même véhicule. C’est à l’installateur qu’il incombe de s’en assurer. L’utilisateur doit-il emporter un câble ou ce dernier est-il connecté à la station de charge ? Notre tâche est d’apporter un soutien et une formation les plus adéquats possibles à l’installateur dans ce domaine. » –Jeroen De Praetere

 

« Vous devez prendre en compte trois aspects pour déterminer votre solution de charge optimale. » – Sven Boydens

1

  1. La marque ou le modèle de véhicule, qui détermine l’onduleur dont il sera équipé.

2

Le câble, fixé à la station de charge ou amovible, doit pouvoir fournir au moins la puissance du chargeur dans le véhicule.

3

La station de charge proprement dite ne peut pas être limitée à la puissance de raccordement de l’habitation.

 

« Dans le cas d’une entreprise, où la puissance est généralement illimitée, il est préférable d’opter pour une station de charge de 22 kW. Un véhicule qui n’est conçu que pour charger 11 kW ne pourra toutefois pas en tirer parti davantage. Cependant, c’est une solution tournée vers l’avenir. Vous pouvez également installer un système de réduction de puissance pour que la station de charge ne puisse pas prélever plus de 11 kW sur le réseau. » – Jeroen De Praetere


ASTUCE ! 
Consultez le site Web www.ev-database.nl  pour connaître la liste complète des véhicules 100 % électriques actuels.

 

Concessionnaires ou grossistes

« Les constructeurs automobiles tentent de s’approprier le marché des équipements de charge, malgré des connaissances souvent insuffisantes. Les marques automobiles possèdent désormais leur propre solution, qu’elles font installer chez leurs clients par des techniciens externes. Le message envoyé à l’installateur est le suivant : vous pouvez faire la différence si A : vous disposez des connaissances nécessaires et B : vous convainquez grâce à un service personnalisé, une promesse que les constructeurs automobiles sont moins à même de tenir ». – Sven Boydens

« Le différentiel constitue un point d’attention important. Il n’y a pas de cadre légal défini à ce niveau. Une station de charge est équipée d’une protection interne de 6 mA CC. Il n’est donc pas nécessaire de modifier le dispositif de différentiel chez un client particulier. S’il n’y en a pas, il faut installer un différentiel de type B, ce qui représente un fameux surcoût. Encore une fois : le savoir-faire de l’installateur est crucial ». – Jeroen De Praetere

« L’installateur d’une station de charge doit également savoir si la station de charge ne sera employée par l’utilisateur qu’à titre particulier, ou s’il est nécessaire d’effectuer un relevé avec refacturation à l’employeur, par exemple, dans le cas d’une voiture de société. EVBox et Powerdale fournissent déjà cette solution. Mennekes et Schneider collaborent avec Gentse Mobility Plus en la matière. » – Sven Boydens

 

(Chauffe-eau) de pompe à chaleur

« Si nous analysons le marché actuel, nous constatons que la pompe à chaleur ne joue qu’un rôle modeste dans le domaine de l’autoconsommation. Cependant, le chauffe-eau de pompe à chaleur est particulièrement intéressant. Si vous disposez d’un réservoir tampon suffisamment grand, vous pouvez contrôler un chauffe-eau de pompe à chaleur pour augmenter votre autoconsommation. De cette façon, vous utilisez en fait la pompe à chaleur comme une batterie (bon marché), un tampon énergétique. En outre, vous bénéficierez cette année encore d’une prime de 300 €. » –Sven Boydens

« Cette logique fonctionne bien à la mi-saison, mais en hiver, lorsque vous avez le plus besoin du chauffage de votre pompe à chaleur, votre rendement photovoltaïque est trop faible pour alimenter votre pompe à chaleur avec sa propre électricité. En été, vous disposez à nouveau d’un surplus d’énergie photovoltaïque, mais vous n’avez pas besoin de chauffage. Vous pourriez alors utiliser la pompe à chaleur comme système de refroidissement, mais cela n’est pas autorisé par les normes PEB. Vous devez donc envisager un investissement supplémentaire dans un système de climatisation. Le marché des pompes à chaleur en est encore à ses balbutiements en ce qui concerne les moniteurs intelligents pour l’autoconsommation, en partie parce que la demande en la matière commence à peine à émerger ». – Jeroen De Praetere

 

Batterie

Plan en trois étapes

« La batterie est toujours la dernière étape. En premier lieu, il est notamment bien plus intéressant d’accompagner les consommateurs. Lorsqu’un client souhaite une batterie, je me fais un plaisir de lui expliquer mon plan en trois étapes. »  – Jeroen De Praetere

 

plan en trois étapes  01

1

Placement d’une installation photovoltaïque, de préférence avec un onduleur SMA.

plan en trois étapes  02

2

Mise en service du SMA Sunny Home Manager ou d’un autre système d’enregistrement, suivie d’une période de surveillance d’un an, idéalement.

Il en résulte la création d’un profil de consommation, ce qui permet d’effectuer des prévisions.

plan en trois étapes 03

3

Le choix d’une batterie « sur mesure » en fonction du profil de consommation.

.

 

Tout connecter

« Quel est l’élément le plus important ? Connecter votre système photovoltaïque, votre infrastructure de charge, votre (chauffe-eau de) pompe à chaleur et/ou votre batterie grâce à une plate-forme unique. À l’heure actuelle, un fabricant a une longueur d’avance en la matière : SMA et sa plate-forme logicielle "Sunny Portal". En plus de l’installation photovoltaïque, vous pouvez connecter la station de charge SMA (ce printemps), contrôler le chargeur de batterie, ainsi que le (chauffe-eau) de pompe à chaleur de Stiebel Eltron, voire les appareils ménagers intelligents de Siemens, Bosch et Miele. » – Sven Boydens

 

SMA – Sunny Home Manager

« Mon meilleur conseil pour un installateur ? Si un onduleur SMA est déjà installé, placez un "Sunny Home Manager" dès le départ. Cela vous permet de vous faire une idée précise du "profil de consommation", car chaque ménage a une consommation énergétique différente. Cet enregistrement permet une bien meilleure sélection des batteries. À défaut, il faut recourir à des profils standard. Idéalement, il faut conserver une année de données. » – Jeroen De Praetere

SMA - Sunny Home Manager

EVBox

« Sur le marché du photovoltaïque, Enphase fait office de bon second, mais contrairement à SMA, il ne permet pas en plus de contrôler d’autres appareils, voire des prises. Il permet cependant de contrôler un système de batterie. Sur le marché des véhicules électriques, EVBox propose également Smart Grid, un système de qualité destiné aux particuliers afin de contrôler les stations de charge, basé sur la surveillance de la production photovoltaïque et des flux d’énergie dans l’habitation. » – Sven Boydens 

« Il est ici question des approches du marché du photovoltaïque et des VE, mais les fabricants d’applications domotiques ne seront évidemment pas en reste. Le KNX, souvent perçu comme complexe, devra faire face aux systèmes conviviaux comme le Sunny Home Manager de SMA. » – Jeroen De Praetere

 

Les trois principales fausses idées sur l’autoconsommation

Le compteur numérique jouera un rôle important

Une batterie n’est utile qu’en association avec un système photovoltaïque

FAUX !

C’est à ce niveau que le compteur numérique jouera un rôle important. En effet, il sera intéressant d’utiliser votre batterie à des moments où l’énergie se fait plus rare sur le réseau, ce qui entraîne une hausse de prix. Toutefois, le cadre légal en la matière se fait attendre…

Système de batterie

Avec un système de batterie, plus besoin d’utiliser l’électricité provenant du réseau électrique

FAUX !

  • Même avec la meilleure batterie et le meilleur système de gestion, le rendement photovoltaïque est insuffisant pendant les mois d’hiver, y compris pour charger la batterie.
  • La consommation en hiver est inversement proportionnelle au rendement.
  • De plus, une batterie n’est pas adaptée pour fournir une puissance de crête. Les fours, les machines à laver, les lave-vaisselle... ne sont pas adaptés à une alimentation par batterie et risquent d’en limiter la durée de vie.

La solution de charge standard

La solution de charge standard dont est équipé un véhicule électrique rend la station de charge superflue

FAUX !

Les détenteurs d’un véhicule électrique pensent parfois à tort que le câble fourni est suffisant pour charger leur véhicule. Cet a priori est totalement erroné, car il ne s’agit que d’une solution de dernier recours. Ce câble de charge ne peut être branché que sur une prise domestique et est limité à 2,3 kW. Les stations de recharge que nous proposons vont de 3,7 kW à 22 kW.

 

Cebeo propose une solution globale

« Quelle valeur ajoutée peut apporter Cebeo dans le domaine de l’autoconsommation ?

  • Nous établissons nos offres de prix de manière à proposer une solution complète.
  • Nous dimensionnons les onduleurs en fonction des panneaux photovoltaïques et nous estimons les panneaux sur la base de la consommation annuelle du client.
  • Nous portons une attention particulière au choix du matériau, ainsi qu’à la structure porteuse, en tenant compte de toutes les caractéristiques physiques du toit.
  • Nous offrons également une aide au démarrage, notamment pour une première installation photovoltaïque.
  • Nous pouvons également faire une analyse sur site relative aux infrastructures de charge. À ce niveau également, nous disposons de solutions de qualité.
  • Enfin, nous proposons également des formations sur tous ces sujets dans le cadre de notre programme Campus. »

« En conclusion, voici notre message pour l’installateur : formez-vous, convainquez votre client grâce à vos connaissances ou faites appel à Cebeo à cette fin. Prenez le temps de rendre visite au client et demandez toutes les données (de consommation) dont vous avez besoin pour trouver une solution adéquate. Le client fait toujours face à beaucoup d’interrogations. Il y a encore de nombreuses incertitudes, notamment dans le domaine de l’infrastructure de stockage et de charge. L’absence de cadre juridique clair crée également un frein. Ni l’installateur ni Cebeo ne peuvent formuler une réponse toute faite à ce dernier questionnement. Nous pouvons seulement nous fonder sur la situation telle qu’elle est aujourd’hui. Dès lors, assurez-vous de bien la connaître. » – Sven Boydens  & Jeroen De Praetere

 

 


 

Les calculateurs Cebeo : un pas de plus vers l’énergie verte 

 

Sur notre site Web, nous proposons des outils divers pour aider l’installateur à réaliser son projet. Certains de ces outils peuvent également se révéler utiles pour le client final. Dans le contexte de l’autoconsommation, le calculateur photovoltaïque et le calculateur de pompe à chaleur sont sans aucun doute des outils utiles.

Cebeo calculatoren: een stap dichter bij groene energie

 

Calculateur photovoltaïque (PV) : prix, temps de retour sur investissement et rendement en trois étapes

Le calculateur tient compte de l’emplacement du bâtiment, de l’inclinaison du toit, de la consommation d’énergie, des subventions (régionales) éventuelles... En 3 étapes, le calculateur PV vous fournit un rapport clair vous permettant d’établir une offre claire et correcte.

Le calculateur répond aux questions suivantes en fonction des paramètres saisis : combien de panneaux sont nécessaires pour couvrir la consommation d’énergie ? Quel est le prix indicatif pour l’installation complète ? En combien d’années l’investissement sera-t-il amorti ? Quel est le rendement (financier) total sur 25 ans ? De combien de puissance l’onduleur a-t-il besoin ?

LE CALCULATEUR PHOTOVOLTAÏQUE

 

5 RAISONS D'UTILISER LE CALCULATEUR PHOTOVOLTAÏQUE

5 RAISONS D'UTILISER LE CALCULATEUR PHOTOVOLTAÏQUE

1. Tient compte des primes
2. Fait gagner du temps et évite des calculs
3. Pronostics fiables
4. Pour tout type de toit
5. Atout pour les devis

 

Laissons la parole à un installateur :

Raf Rijckx d’ACR Elektrotechniek : « Lorsqu’un client souhaite connaître son retour sur investissement, il est pratique pour moi d’utiliser le calculateur PV de Cebeo. En quelques étapes, j’obtiens une vue d’ensemble très précise et une prédiction fiable, que j’ajoute à l’offre de prix. Pour un client, voir l’en-tête de Cebeo est un élément qui rassure.  L’association du grossiste à l’offre de prix lui donne plus de poids que si elle est uniquement établie au nom de l’installateur qui, au final, cherche à vendre son projet. Le nom et le logo de Cebeo apportent une garantie de qualité. » 

 

Calculateur du temps de retour sur investissement d’une pompe à chaleur

Lors du calcul, nous partons du principe que la pompe à chaleur est combinée avec une installation photovoltaïque existante ou nouvelle, qui couvre la consommation de la pompe à chaleur.

Lorsque vous aurez rempli tous les paramètres, nous vous enverrons une analyse globale. Vous y trouverez la puissance nécessaire pour chauffer le logement, la puissance dont doit disposer l’installation photovoltaïque, le prix indicatif de l’ensemble du système (installation photovoltaïque + pompe à chaleur), le rendement et le gain sur 25 ans, et bien entendu le temps de retour sur investissement. Le calcul tient compte des éventuelles subventions des autorités.

LE CALCULATEUR POMPE À CHALEUR

 

DÉCOUVREZ TOUS NOS CALCULATEURS

 

 

 

 

Contact
Nous utilisons des  cookies
Nous utilisons des  cookies  pour améliorer votre expérience.