You are using an outdated browser. Upgrade your browser today to better experience this site.

SIEMENS VOIT D’OPPORTUNITÉS POUR LES ENTREPRISES QUI SE TOURNENT VERS L’IIDO

Devenir une « usine du futur ». Voilà une mission déjà accomplie par nombre d’entreprises et à laquelle d’autres s’attellent ardemment. Elles le font - à juste titre- avec la conviction que la numérisation et l’automatisation sont essentielles, en particulier si l’on veut gagner en efficacité. Siemens a une vision claire de la valeur ajoutée de l’IIdO (Internet Industriel des Objets), étayée par une technologie de qualité et un service exemplaire.

 

« Profitez de tout le potentiel des TI-TO en combinant IIdO et cybersécurité »

Usine du futur

 

Accroître la productivité, la flexibilité et la durabilité de la production et des processus est le défi permanent auquel toute entreprise qui se respecte est confrontée. Dans ce contexte, de plus en plus de chefs d’entreprise se rendent compte que la pérennisation de leurs processus est une condition nécessaire. Afin que cela soit possible, il est nécessaire de combiner technologie opérationnelle (TO) et technologie de l’information (TI). De bonnes installations en matière de saisie de données, de communication et de traitement permettent aux deux systèmes de « communiquer » mutuellement dans des conditions optimales.

 

Une grande liberté

« Il s’agit d’une tendance résolument positive, mais aussi nécessaire », explique Jurgen De Wever, Strategy Manager chez Siemens. « En outre, cette démarche ne comporte que peu voire pas d’obstacles. Lorsque l’on construit de nouvelles installations (de production), la numérisation et l’automatisation sont d’emblée deux aspects qui viennent tout naturellement à l’esprit. Il n’y a pratiquement aucun obstacle, car on part de zéro. Bien sûr, il convient de respecter certaines règles au niveau de l’architecture d’automatisation. Mais en soi, vous bénéficiez d’une grande liberté lors de l’intégration de l’IIdO dans de nouvelles usines. »

performance insight

 

Les usines et installations existantes s’y prêtent également parfaitement. « D’une entreprise à l’autre, les machines opérationnelles sont liées ou non : entre elles ou à un système supérieur. Les niveaux de connexion peuvent également être très divers. En intégrant d’emblée des machines performantes et dotées d’une longue durée de vie dans un environnement d’IIdO et en y associant des capteurs intelligents, vous captez et créez de nombreuses données supplémentaires avec lesquelles vous pouvez travailler. »

 

« Nous devrions évoluer vers une situation où l’attention à l’égard de la cybersécurité est aussi évidente que la sécurité générale au travail. »

Jurgen De Wever, Siemens

Jurgen De Wever

 

Prévoir les tendances

On ne passe pas à l’IIdO parce que c’est sexy, mais parce que cela représente une valeur ajoutée de taille dans différents domaines. « Vous apportez ainsi beaucoup plus de transparence sur le lieu de travail », poursuit Jurgen De Wever. « Vous obtenez une meilleure vue sur le comportement de certaines machines ou lignes de production, ce qui vous permet également de prévoir certaines tendances ou catastrophes potentielles sur la durée. Cela vous permet d’intervenir de manière proactive en cas de pannes éventuelles, d’éviter les temps d’arrêt, d’optimiser la planification des entretiens. Évoluer vers un niveau plus élevé de suivi de la qualité intégré est assurément une autre valeur ajoutée. Cela constitue la base de l’ajustement automatisé des processus. Le passage à l’IIdO permet d’éliminer tout angle mort au niveau du parc de machines. »

Les données sont LA clé pour bénéficier de telles transparence et prévisibilité. « L’IIdO consiste à capter des données (inutilisées), à les analyser et, si nécessaire, les enrichir en permanence avec de nouvelles données « en temps réel ». En y intégrant des algorithmes (d’IA), vous obtenez une grande quantité d’informations. Si le client final est une grande entreprise qui utilise les mêmes machines sur un ou plusieurs sites, vous pouvez utiliser les données pour comparer l’efficacité des machines et l’optimiser de manière relativement simple. »

 

Edge computing

Sécurité

Cela semble idéal, mais il reste une condition essentielle : accorder suffisamment d’attention à la sécurité. « Dans la pratique, nous constatons que la « cybersécurité » dans les milieux de TO est encore souvent abordée séparément. Toutes les formes de connectivité requièrent une approche intégrée en matière de cybersécurité. Nous n’insisterons jamais assez sur ce point dans le cadre des intégrations d’IIdO », indique Jurgen de Wever. « Bon nombre d’entreprises mettent la sécurité en place à partir du niveau IT, le « dernier étage ». En suivant ce même ordre d’idées, l’étage de « l’atelier » doit également être sécurisé de manière adéquate et spécifique. Une approche intégrée à plusieurs niveaux offre une bien meilleure protection. »

Les outils d’ingénierie, le matériel et le microgiciel vous permettent d’accroître la sécurité, réduisant ainsi sensiblement le risque de piratage. « Il existe déjà des normes internationales en matière de cybersécurité dans ce contexte (telle que la norme IEC 62443 relative à la cybersécurité pour la technologie opérationnelle dans les systèmes d’automatisation et de régulation). À terme, nous devrions évoluer vers une situation où l’attention à l’égard de la cybersécurité est aussi évidente que la sécurité générale au travail. Cette protection des données est nécessaire pour stocker et analyser les données dans les environnements cloud, ainsi que pour continuer à garantir la disponibilité des installations. Celui ou celle qui conçoit un plan d’action réfléchi avec l’installateur, le fournisseur de technologie (Siemens) et le partenaire électrotechnique (Cebeo) en tenant suffisamment compte des choix effectués et de l’attention particulière que requiert la cybersécurité s’assurera de bénéficier de l’évolution technologique. »

 

« Le passage à l’IIdO permet d’éliminer tout « angle mort » au niveau du parc de machines. »

Jurgen De Wever, Siemens

 

Opérateurs

Tout cela est bien beau, mais comment traduire les résultats de l’analyse des données en de meilleures performances opérationnelles au travail ?

« Je compare parfois cela à l’évolution des photocopieuses », renchérit Maarten Rood, Market Manager Industry chez Cebeo. « Il y a vingt ans, lorsqu’un tel système présentait un défaut, il fallait faire venir un technicien du fournisseur pour le réparer. Entre-temps, ces machines sont devenues si sophistiquées que, grâce aux données, elles savent déjà ce qui se passe et indiquent le message d’erreur exact à l’utilisateur afin que ce dernier puisse résoudre le problème facilement par lui-même. Au niveau industriel, c’est désormais possible également grâce à l’IIdO. »

 « Il s’agit de faire parvenir les résultats aux personnes qui en ont besoin en tenant compte de leur profil », poursuit Jurgen De Wever. « Ce domaine est en plein essor et donne lieu à la création d’un nombre croissant d’applications intelligentes et optimisées en fonction du profil qui aident les opérateurs, les chefs d’équipe dans les usines et le management à prendre les bonnes décisions en temps voulu grâce à des informations très spécifiques. Les entreprises qui investissent dans ce domaine s’arment en même temps contre les pénuries sur le marché du travail. L’automatisation et la numérisation ne permettent pas seulement de pallier la pénurie de personnel qualifié. Elles offrent un meilleur soutien pour convertir les connaissances et les compétences des collaborateurs de production en valeur ajoutée structurelle de manière attrayante. Du point de vue des RH, cela présente un très gros potentiel. »

 

Maarten Rood

Les partenariats

Le partenariat étroit entre Cebeo et Siemens aide les installateurs industriels à accompagner avec succès leurs clients dans la transition vers l’IIoT. Et à Maarten Rood de conclure : « Via Cebeo Solutions for Industry, nous avons déjà permis à nos spécialistes internes d’acquérir de nombreuses compétences. Il s’agit d’un processus continu dans le cadre duquel nous pouvons également compter sur l’expertise de Siemens. Nous pouvons ainsi veiller à ce que la connectivité et l’utilisation intelligente des données via l’installateur soient mises en œuvre de manière professionnelle auprès des clients finaux. Il va de soi que nous nous y attelons avec plaisir. »

 

 

 


 

retour à CEBEO industry 5

 

Contact
Nous utilisons des  cookies
Nous utilisons des  cookies  pour améliorer votre expérience.