You are using an outdated browser. Upgrade your browser today to better experience this site.

Alfen se prépare à une envolée des demandes de bornes de recharge

Investir dans les infrastructures de recharge : un sujet devenu soudainement une priorité pour le secteur des services. La nouvelle réglementation belge, qui doit encore être approuvée, mais qui entrera rétroactivement en vigueur à partir du 1er septembre 2021, a mis le feu aux poudres pour bon nombre d’entreprises. Chez Alfen, une entreprise spécialisée dans les systèmes d’énergie intelligents, on s’attend donc à une explosion de la demande. « Il sera particulièrement important que les points de recharge soient en mesure de communiquer avec d’autres appareils via une plate-forme ouverte, tant sur le plan technique que sur celui de la communication. »

 

la production de bornes de recharge

Alfen, dont le siège est situé aux Pays-Bas, est spécialisée dans la distribution d’énergie électrique depuis 1937. Cette présence de longue date sur le marché se traduit aujourd’hui par une vaste expertise en matière de stockage d’énergie, de réseaux d’énergie intelligents, d’automatisation des réseaux, de postes de transformation, de points de recharge pour véhicules électriques et de gestion et de maintenance de toutes ces solutions.

« Nous nous consacrons à la production de bornes de recharge depuis 2008 déjà. Tout est parti d’un besoin exprimé par les gestionnaires de réseau néerlandais, qui ont réalisé à l’époque que la transition vers les véhicules électriques était en marche. Ils ont compris que cela pouvait avoir des conséquences importantes sur le réseau électrique mondial. Avec leur aide, nous avons développé une solution de recharge qui tenait compte de la sécurité de l’utilisateur et permettait une gestion optimale du processus. »

 

Protocole de communication

Alfen était ainsi à l’origine de l’OCCP ou Protocole de Point de Charge Ouvert. « Ce standard de communication international définit la communication entre le système logiciel central et les points de recharge. Pour nous, l’OCCP reste le point de repère par excellence pour la réalisation de nouveaux développements. Ce protocole permet aux CPO (Opérateurs de Point de Charge) de gérer et de suivre les points de charge de manière aisée. Il offre également la possibilité à un maximum d’intervenants d’échanger des informations sur l’utilisation et le statut des points de charge de manière standardisée. Cela devient également de plus en plus important pour le marché fleet belge : les employeurs peuvent dédommager sur cette base leurs travailleurs pour l’électricité qu’ils utilisent pour recharger leur véhicule de société. »

Au cours des prochaines années, cela prendra de toute façon une dimension supplémentaire puisque l’écologisation générale des véhicules de flotte belges semble être passée à la vitesse supérieure. Cela s’explique notamment par le projet de loi présenté par le ministre fédéral des Finances, Vincent Van Peteghem. Celui-ci entend notamment que les investissements consentis dans des infrastructures de recharge seront récompensés par un pourcentage de déductibilité de 200 % jusqu’à la fin de l’année 2022. Celles et ceux qui le feront plus tard peuvent encore compter sur une déductibilité de 150 % jusqu’à la fin du mois d’août 2023.

Investissements dans des infrastructures de recharge

« Nous simplifions au maximum le déploiement d’infrastructures de recharge pour l’installateur grâce à des solutions de recharge intelligentes et flexibles. »

 

Conséquences pour le réseau électrique

« Comme c’est toujours le cas avec de telles mesures dégressives, nous observerons une ruée chez les installateurs, les grossistes et, partant, les fabricants également. Les clients finaux du secteur tertiaire insistent auprès de leurs partenaires pour obtenir des devis le plus rapidement possible, mais il sera tout aussi important d’informer tout le monde le mieux possible. Tout le monde n’est pas au courant des aspects tels que la vitesse de charge, le raccordement des bornes de recharge sur le réseau et les conséquences sur la facture d’électricité. Et depuis que les avantages du compteur inversé ont été supprimés, il est d’autant plus intéressant de pouvoir utiliser directement l’excédent d’énergie généré par les panneaux solaires pour la recharge des voitures électriques. S’il n’est pas possible de le faire de manière individuelle, chercher un endroit où stocker temporairement les réserves d'énergie générées peut s’avérer payant. »

 

« Dans les parkings d’entreprise, l’on recourt souvent à notre Eve Double, une borne de recharge dotée de deux points de recharge et d’un grand écran offrant à l’utilisateur une interaction fluide. En raison de l’écologisation du parc automobile, les entreprises sont obligées d’étendre davantage leur infrastructure de recharge, ce qui a souvent un impact important sur l’approvisionnement en électricité du bâtiment. Afin de limiter cet impact au maximum, nous avons intégré un certain nombre de fonctions intelligentes dans nos bornes de recharge. »

parking d'entreprise Eve Double

Grâce à la fonction Smart Charging Network, les bornes de recharges peuvent se répartir la puissance disponible en tant que groupe, sans matériel externe supplémentaire. De plus, la fonction Active Loadbalancing (répartition active de la charge) permet d’y connecter un compteur numérique ou un système de gestion de l’énergie. La puissance de l’ensemble du site de recharge peut ainsi varier de manière dynamique en fonction de l’énergie disponible dans le bâtiment. « En bref, nous simplifions au maximum le déploiement d’infrastructures de recharge pour l’installateur grâce à des solutions de recharge intelligentes et flexibles. »

 

« Grâce à la fonction Smart Charging Network, les bornes de recharges peuvent se répartir la puissance disponible en tant que groupe, sans matériel externe supplémentaire. »

 

Lisser les pics

En collaboration avec des grossistes tels que Cebeo, Alfen fournit des conseils avisés afin que les clients finaux du secteur tertiaire puissent gérer de manière optimale l’intégration entre les bornes de recharges et d’autres ressources électriques (panneaux solaires, pompes à chaleur...). Le moment de charge et l’échange d’énergie seront beaucoup plus importants à l’avenir, notamment en raison du tarif de capacité qui entrera bientôt en vigueur et qui déterminera le montant de la facture en fonction de la hauteur des pics de puissance. À l’heure actuelle, la quantité d’électricité que vous consommez reste l’élément déterminant sur votre facture.

« Nous assurons une utilisation optimale du raccordement à l’électricité au moyen d’une connexion directe entre le point de chargement et le compteur numérique du gestionnaire de réseau, et ce sans surcharger l’installation. Au cours des prochaines années, le raccordement au compteur numérique se révélera plus important encore afin d’éviter que l’énergie produite par les installations PV ne soit réinjectée dans le réseau et de limiter la consommation de pic en fonction du tarif de capacité. Il s’agit d’un moyen très rentable et de loin la manière la plus simple d’opérer une répartition active de la charge chez les particuliers. Avec Cebeo à nos côtés, nous veillons à ce que les installateurs soient bien informés des différentes possibilités de raccordement et de configuration, afin que les installations puissent se dérouler de façon optimale. »

 


 

retour à CEBEO BUILDINGS 5

 

Contact
Nous utilisons des  cookies
Nous utilisons des  cookies  pour améliorer votre expérience.